S’il existe en nous un Moi véritable, pourquoi n’est-il pas naturellement apparent ?…

  MOIhttp://www.chantetasante.com

S’il existe en nous un Moi véritable, pourquoi n’est-il pas naturellement apparent ?…

La spiritualité n’est pas un système religieux ou une philosophie culturelle. Elle est une fonction naturelle vivante de l’être humain. Elle est indépendante de toute croyance, religion ou dogme. Elle consiste à reconnaitre l’existence de notre Moi véritable, de notre ESSENCE, et à apprendre à nous laisser guider par elle. C’est donc la découverte d’une autre dimension de nous-même, une partie lumineuse, puissante et grandiose, qui ne demande qu’à être développée par l’expérience. Lorsque nous sommes en connexion avec elle, elle transforme notre état intérieur qui se caractérise alors par la joie et la liberté. Elle transforme aussi nos sensations corporelles, car elle agit comme une Source d’énergie et élève notre état vibratoire. Nous sommes invités à réaliser cet état en observant les jeux de l’égo, ses résistances, et en cultivant la confiance et le lâcher-prise. Des clés pratiques telles que l’observation de nos sentiments et la méditation sont suggérées.

S’il existe en nous un Moi véritable, pourquoi n’est-il pas naturellement apparent et manifeste ? Pourquoi notre dimension spirituelle n’est-elle pas installée d’emblée ? Pourquoi nous faut-il un effort pour la découvrir ? Parce que c’est à ce prix qu’elle peut se développer et prendre de la force, telle un muscle que l’on entraine par l’exercice physique et qui se développe en affrontant une force antagoniste, une résistance.

En réalité, notre Essence était manifestement présente à notre naissance. Mais par la suite elle a été recouverte par la personnalité que nous nous sommes construite au cours de notre vie. La personnalité est la résistance qui s’oppose au muscle de l’esprit. Elle est constituée de nos comportements, habitudes, coutumes, culture, style de vie, règles idéales de “bonne” conduite, croyances, blessures etc. Nous l’avons élaborée peu à peu, de façon inconsciente, en réaction aux situations et événements plus ou moins douloureux que nous avons vécus et aux influences diverses que nous avons reçues. C’est un vêtement que nous avons tissé, qui a été nécessaire pour que nous soyons acceptés et aimés dans ce monde. C’est le personnage que nous avons adopté pour paraitre à l’image de ce qu’on attendait de nous. C’est un déguisement, un masque (le mot personnalité vient de Persona, mot étrusque signifiant masque de théâtre). Malheureusement, le plus souvent, notre personnalité ignore, délaisse ou repousse notre Essence.

Nous sommes tellement habitués à ignorer notre Essence, à agir et penser selon notre personnalité, que nous avons oublié qu’elle n’est qu’un déguisement momentané, un accessoire de théâtre, un vêtement social, et nous avons l’impression qu’elle est réellement nous-mêmes. Nous sommes très attachés à notre personnalité car nous pensons que c’est grâce à elle que nous pouvons être acceptés et reconnus. Nous avons peur d’être rejetés si nous l’abandonnons et nous déployons beaucoup d’efforts pour nous conformer à elle et nous sentir dignes d’être aimés. Lorsque nous ne recevons pas les récompenses de notre effort, nous nous sentons non respectés, blessés. Ces réactions émotionnelles négatives sont le signe de notre attachement à la personnalité. (Ce thème est traité en détail dans les articles précédentes L’enfant intérieur et le langage des émotions)

Afin de permettre à notre Essence de reprendre sa place et de se déployer, il est nécessaire de lâcher l’emprise de notre personnalité qui nous pousse à contrôler nos émotions et comportements et à bloquer notre spontanéité. Relâcher la personnalité, c’est nous autoriser à être plus spontanés dans nos comportements, à la façon de l’enfant. Le petit enfant vit ses élans dans l’énergie du moment et dans la confiance – du moins tant qu’on ne lui forge pas une personnalité en réprimant son soi-intérieur.

Quand vous réagissez comme des enfants, comme le veut votre être intérieur, votre conscience vous dit: “non, il ne faut pas. Je suis un grand professeur, je n’ai pas le droit de me laisser aller”. S’il vous plait, désorganisez ce comportement extérieur. Quand vous ne travaillez pas au niveau de votre mental, vous êtes plus près de votre cœur. Vous dansez. Vous êtes dans la plaisanterie. Laissez tomber votre personnalité ! Quand vous êtes dans la plaisanterie et dans la joie, vous prenez toutes les choses avec aise comme le font les enfants… La spiritualité, ce n’est pas se dire disciple de tel grand maître. C’est se relâcher. C’est être honnête avec soi-même, très clair, sans ambiguïté, sans hypocrisie, être vrai, authentique.

L’appel de notre Essence

Comment nous rendre compte que nous relâchons la personnalité ? Comment pouvons-nous sentir que nous sommes en accord avec nous-mêmes et que nous faisons place à notre Être intérieur ? L’Être intérieur se manifeste à nous par nos sentiments et nos sensations. Lorsque nous sommes en résonance avec lui, que nous laissons couler en nous sa vibration, nous ressentons de la légèreté, de la satisfaction, nous respirons plus librement, nous nous sentons ouverts. Au contraire, lorsque nous l’ignorons, nous sommes envahis par de la frustration, de la tristesse, du découragement, de la colère ou de la rage.

Ces sentiments de malaise sont des signaux d’appel de notre Être intérieur, mais nous ne les reconnaissons généralement pas comme tels. “Nous préférons accuser les autres ou les circonstances d’en être la cause”. En conséquence nous luttons pour nous protéger de ces circonstances et des autres, ou pour les modifier. Nous écoutons les revendications et les exigences de notre petit moi, que nous prenons pour les nôtres, et nous ne prêtons pas attention aux aspirations plus profondes de notre Essence.

Les désirs de l’égo (la personnalité) sont accompagnés de la crainte de ne pas parvenir à ses fins. S’il ne réussit pas, s’il n’est pas à la hauteur, il s’estime sans valeur, incompétent, lâche, ridicule, etc. Il est constamment dans le jugement. Afin de satisfaire son idéal illusoire, nous sommes en permanence dans l’effort et dans la lutte. A la longue, nous éprouvons du ressentiment envers la vie qui nous demande tant, pour peu de résultats. Si nous arrivons au résultat escompté, c’est sans garantie de durée et de sécurité, car il y a la crainte constante de perdre ce que nous avons acquis. Cela provoque des tensions dans le corps et dans l’esprit, nous nous fatiguons, ressentons de la lassitude, et parfois nous craquons ou nous déprimons. La stratégie de lutte pour devenir quelqu’un n’est pas une bonne voie pour trouver la joie et le bonheur.

Quand nous craquons, qu’est-ce qui craque en nous ? C’est l’édifice artificiel que nous avons construit, et que nous voulons maintenir coute que coute, ce sont les croyances de l’égo, la personnalité trop présente. Quand nous sommes en dépression, cela signifie que l’énergie s’est retirée afin de ne plus contribuer à ce jeu qui ne nous convient pas. Notre corps nous impose de lâcher prise. Cela peut être bénéfique et même salutaire si nous en saisissons le sens. Mais généralement, nous ne reconnaissons pas l’existence de l’Être intérieur et les modalités de son fonctionnement, et nous pensons qu’il n’y a pas d’autre issue que de nous résigner à notre condition insupportable ou de mourir. “Craquer” est le moyen qu’emploie l’Être intérieur pour nous rappeler à l’ordre et se faire reconnaitre. Toutefois, il n’est pas nécessaire d’aller jusqu’à cette brutale secousse pour le reconnaitre et lâcher prise. Cela peut être amené en douceur si nous nous engageons consciemment et avec détermination dans cette voie, en étant attentif à nos sentiments et nos sensations.

Le lâcher-prise

Lâcher prise, c’est lâcher notre emprise sur nos activités et nos attitudes. C’est discerner celles qui ne nous conviennent pas, mais auxquelles nous nous accrochons, et nous laisser guider par notre Essence. C’est nous détacher de nos aspirations illusoires et souvent vaines soufflées par l’égo pour son profit. Lâcher prise, c’est accepter de ne plus être le conducteur et le seul maitre à bord, et de passer le volant à l’élan de vie intérieur.

Par exemple, c’est renoncer à avoir une vie programmée et annoncée d’avance. Albert voit sa vie s’orienter chaque jour vers des aventures qu’il ne souhaitait pas. Il avait d’autres projets. Mais les circonstances en ont décidé autrement. En acceptant de se laisser guider par elles, il a découvert une vie bien plus formidable que celle qu’il avait programmée.

Dans le quotidien, c’est renoncer à vouloir obtenir un résultat à tout prix (obtenir tel poste, obtenir que quelqu’un vous cède quelque chose, ..), basé sur la volonté farouche de réussir (je veux y arriver). Car par une écoute attentive de soi, nous pourrions nous rendre compte que vouloir n’est pas notre vrai objectif. Par exemple, nus voulons réussir pour être apprécié, donc le vrai objectif, c’est être apprécié, et il provient de notre peur d’être rejeté. Cette peur est dictée par l’égo, la personnalité. Lorsque nous donnons place à l’Essence, elle disparait. Bien entendu, la persévérance en vue d’un objectif est une vertu très appréciable; mais il est judicieux de l’appliquer à la direction indiquée par l’Essence, qui nous mène vers la joie et le bonheur, au lieu de la peine et du ressentiment.

Parce qu’elles n’ont cessé de remplir leurs fonctions familiales et sociales contraignantes, certaines personnes ont l’impression qu’elles ont travaillé toute leur vie, et qu’elles se sont oubliées. Mais qui en nous a oublié qui ? Notre personnalité a oublié notre être profond, notre Essence, tout simplement. En réalité, elle nous a régulièrement envoyé ses signaux, ses appels, mais nous les avons ignorés, nous n’avons pas voulu les entendre, nous avons même lutté contre (pas le droit de craquer, d’être fatigué, d’être malade..). Or la bonne nouvelle est celle-ci. Si vous percevez cette impression de vous être oublié, c’est une nouvelle conscience de vous qui émerge. C’est signe que vous commencez à vous écouter. Vous entrez à nouveau en relation avec votre Essence. Toutefois, restez en conscience, ne l’oubliez pas le lendemain, commencez à faire de cette écoute de vous-même une des lignes de conduite principales de votre vie. Il se pourrait que cela vous apporte du bonheur!

Dans votre vie, à quel moment avez-vous eu l’occasion de ressentir les signaux et appels de votre Essence ?

Tout d’abord, nous percevons des sentiments de lassitude, d’insatisfaction, d’oubli de soi, de décalage. Si alors nous nous autorisons un peu de temps pour sentir et être à l’écoute, si nous renonçons un moment à vouloir agir coute que coute, même si c’est sous l’effet de la fatigue, si nous cessons de vouloir remplir notre programme, nous percevrons ce à quoi nous aspirons vraiment. C’est le moment crucial du lâcher-prise.

Nous aspirons peut-être à nous reposer, peut-être à réaliser quelque chose qui nous semble un rêve trop beau. En tout cas, c’est quelque chose qui nous fait du bien, et qui n’apparait pas comme une contrainte, comme une tache à accomplir. C’est quelque chose qui procure de la joie, de la sérénité ou peut-être l’enthousiasme de créer. Malheureusement, nous repoussons souvent ces idées issues de notre Essence profonde comme quelque chose d’irréalisable ou de fantaisiste. Pourquoi ? parce que nous avons PEUR du regard des autres et PEUR des changements, de ce que la société a imposée.

Demain je vous montre comment faire confiance en notre essence.

cropped-photo-couverture-en-plus-petit-7-7-2016-2.jpg

Voici comment vous procurez mon livre pour seulement $9.99 sur ma boutique en ligne : http://chantetasante.com/boutique/

LE GUIDE DE LA SURVIE ÉMOTIONNELLE explique qu’elles sont les maladies de l’âme, les sept sceaux pour une bonne santé émotionnelle, comment guérir son âme par des explications claires, nets et précises, en ajoutant les bandes dessinées pour chaque paragraphe afin de mieux comprendre par les exemples, ce que nous vivons dans la vie quotidienne…

« Tout ce que je transporte vient toujours de moi !… » Plus précisément c’est que tout ce que je vis avec les personnes que je côtoie, par les nouvelles expériences ou la maladie… C’est moi qui l’attire par mes pensées que je pense à chaque seconde. C’est ce que j’explique dans mon livre qui est très clair et je vous garantie que vous en sortirez grandi et que votre âme se portera mieux qu’avant.

Si vous avez une MALADIE, « MAL-À-DIT », voir plus bas ce que j’offre.

Vous avez le droit de penser à vous et de dire « oui » au bonheur, « oui » à votre santé et « oui » à l’abondance.

  • Il est parfois difficile de savoir quoi faire et comment le faire et surtout comment s’en sortir psychologiquement ET COMMENT GUÉRIR SON ÂME POUR ENFIN GUÉRIR SON CORPS, c’est pourquoi la programmation chantée en soutien de votre santé, AVEC SA TECHNIQUE MUSIQUE ET AFFIRMATIONS POSITIVES, vous aides en RÉPÉTANT, EN FAISANT LE NETTOYAGE DE VOS BLESSURES D’ÂME, afin de devenir ce que vous pensez en répétant plusieurs fois par jour. La seule façon de guérir vos blessures c’est de les nettoyer, chantetasante.com peut identifier avec vous selon vos blessures d’âme et d’enfances, qu’elles sont les bonnes affirmations positives à répéter ?. Et selon la maladie que vous avez. En allant sur ma boutique en ligne au http://chantetasante.com/boutique/fr/account/register/ vous retrouverez les coffrets sur l’arthrite, le cancer, les poumons, les problèmes de dos, la glande thyroïde, le diabète et le cholestérol et SUR LES PROBLÈMES DE CŒUR. Pour plus de précision, regardez toutes les explications ici plus bas, la technique de programmation du subconscient, ainsi que la chanson (musique) et les paroles.
  • http://chantetasante.com/boutique/fr/account/register/

La MUSIQUE est pour faciliter votre mémoire à retenir les phrases dans le refrain pour RÉPÉTER facilement vos 100 fois et plus par jour, sans même vous en rendre compte.

Pour le prix d’un médicament vous allez guérir votre âme et vous pourrez enfin retrouver votre santé physique. De plus, vous allez devenir ce que vous répétez, c’est à dire le bonheur, la paix et la santé.

À vous de voir ce qui est prioritaire POUR VOUS dans votre vie, VOUS et une bonne santé ? Ou alors, les autres et être malade ?…

Vous pouvez aller sur mon site http://www.chantetasante.com En allant sur ma boutique, vous allez trouver le forfait, “4 consultations SKYPE pour le prix de 3”. Investir sur soi-même c’est la clef du succès, mais attention, pas seulement un succès mais le plus GRAND des SUCCÈS, VOUS ! VOTRE BONHEUR, VOTRE SANTÉ, VOTRE PAIX INTÉRIEURE TOUT…

Alors vous pouvez me contacter par courriel à : gracesainte@gmail.com

Moi je me suis choisie, et je SUIS guérie de L’arthrite depuis 7 ans à 100 %. Je vis en SANTÉ sans prendre aucun médicament. Libérez-vous de la maladie, libérez-vous de pouvoir VIVRE sans médicaments.

Voici le lien de ma boutique, voir les coffrets ici http://chantetasante.com/boutique/fr/account/register/

JE VOUS SOUHAITE UNE BONNE SANTÉ À TOUS…

Abonnez-vous à ma chaine YouTube… https://www.youtube.com/channel vous pourrez voir mes vidéos sur l’arthrite.

VOICI UN EXTRAIT DE LA CHANSON AVEC AFFIRMATION POSITIVE AFIN DE GUÉRIR L’ÂME DE CEUX QUI ONT DES PROBLÈMES DE DOS.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *